Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rachat de L'Avenir par IPM : la coopérative touche au but

C’est ce vendredi 8 janvier que Nethys a officiellement signé la vente des Editions de l’Avenir au groupe IPM (La Libre, la DH, Paris Match). La coopérative Notre avenir se réjouit de voir se tourner une page funeste de l’histoire des Editions de l’Avenir. Cependant, elle regrette que, malgré plusieurs mois de négociations, un terrain d’entente n’ait pas encore pu être trouvé à ce jour avec IPM pour formaliser l’entrée de Notre avenir dans le capital de la nouvelle société, EDA Presse, qui reprend les activités des Editions de l’Avenir. Et ce, malgré les conditions imposées par le vendeur où la coopérative regroupant des membres du personnel, des lecteurs et des sympathisants doit faire partie intégrante de ce nouveau projet. Après les vicissitudes de l’intercommunale propriétaire de L’Avenir, la classe politique avait estimé plus prudent d’y intégrer un garde-fou garant de l’ADN du média. 

Si un accord n’a pas encore été trouvé entre IPM et la coopérative, les deux parties en sont néanmoins très proches. Si le diable se cache dans les détails, un consensus sur les grands principes existe. C’est ainsi qu’un engagement a été pris par IPM quant à l’entrée de la coopérative dans le capital d’EDA Presse à hauteur de 7,5% mais également quant à la présence d’un administrateur proposé par la coopérative. Le futur administrateur, dont le nom fait déjà l’objet d’un accord, siègera au sein du nouveau conseil d’administration, organe qui oriente la stratégie d’EDA Presse. Cet administrateur participera ainsi de manière constructive au redéploiement du groupe L’Avenir. Son nom ne sera rendu public que lorsque l’entrée de la coopérative sera officiellement entérinée.

Dès que la prise de participation de Notre avenir dans la nouvelle société éditrice de L’Avenir aura été finalisée, la coopérative pourra rapidement faire vivre sa communauté de 1.500 coopérateurs. Un nouveau défi à relever.

Pour contacter la coopérative : 

 

Les commentaires sont fermés.