Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Enfants - Page 5

  • Un nouveau Conseil Communal des Enfants qui démarre sur les chapeaux de roue à Plombières

    La salle du Conseil Communal de Plombières était trop exiguë, ce vendredi 20 septembre, pour accueillir l’énormepublic venu assister à la séance d’installation du Conseil communal des Enfants.

    Pour cette année académique 2019-2020, ce ne sont pas moins de 15 nouveaux jeunes conseillers qui ont prêté serment devant le Bourgmestre faisant fonction, Joseph AUSTEN, pour intégrer ce Conseil des Enfants, Marie STASSEN étant en congé de maternité.  Ce nouveau CCE est donc composé, pour cette session 2019-2020, de 11 conseillers et 10 conseillères représentant les 7 écoles primaires de l’entité. Les nouveaux élus sont : BROUWERS Camille, COLLARDDamien, DEVOLDER Clara, GAUTHY Boris, HABETSPaul, HOUBBEN Adrien, JAMINET Maya, LUTTERBACHEmmy, MARCELO DE JESUS Samira, PAULUS Louis, PLEYERS Nolan, SPIERTZ Ludovic, VANDEGAART Lila, VANDERHEYDEN Chloé et VANDERHEYDEN Samuel.

    Ces nouveaux candidats élus à l’issue du scrutin du 17 septembre  dernier sont particulièrement enthousiastes et augurent une année pleine de projets ambitieux.  L’animateur, Monsieur Raymond ESSER, n’en est que plus motivé aussi.  C’est pourquoi la prochaine réunion est déjà programmée pour le 4 octobre afin de choisir les premiers travaux qui seront lancés d’emblée.

    Ces jeunes auront la possibilité d’apprendre le fonctionnement d’une administration tout en découvrant leur commune, ses atouts, ses forces et ses besoins bien évidemment.

    Bon amusement !

  • Fermeture de l’école maternelle de Sippenaeken

    Malgré tous les efforts fournis depuis de nombreux mois tant par le Pouvoir Organisateur, que la Direction, les parents d’élèves, les associations locales et tous les habitants du village, l’école maternelle de Sippenaeken devra fermer ses portes au 1er octobre 2019.

    En effet, force est de constater que les conditions à son maintien, à savoir la présence à l’école d’au moins 12 enfants à raison de minimum 8 demi-journées au 30 septembre, ne seront pas remplies. Si le nombre minimal d’enfants a bien été atteint, le nombre de journées de présence n’est pas suffisant à ce jour et il ne sera pas possible de rencontrer cette exigence à la date du 30 septembre.

    Toutes les dispositions sont bien évidemment prises pour maintenir l’activité jusqu’au 30 septembre.  De même, les parents ont été avertis et encouragés à prendre leurs dispositions pour inscrire leur(s) enfant(s) dans un autre établissement scolaire. Le Pouvoir Organisateur se tient à leurs côtés pour les aider dans ces démarches.

    La Commune de Plombières, consciente de l’importance de la présence d’une école au sein d’un village, déplore cette situation.  C’est avec regret qu’elle actera la fermeture de ces lieux destinés à l’enseignement et à l’éducation de nos jeunes.

    Contact : Mme Davina Houbben, Echevine de l’Enseignement – 0496/95.59.89

  • L’école de Sippenaeken presque condamnée : il manque trois inscriptions

    Capture d’écran 2019-08-13 à 08.13.19.pngLa petite école de Sippenaeken, sur le territoire de la commune de Plombières, est menacée de fermeture. Si d’ici la rentrée elle ne comptabilise pas douze élèves, l’établissement sera contraint de fermer ses portes. Ils sont actuellement neuf inscrits.

    La rentrée scolaire se profile doucement à l’horizon. Si pour certains la reprise du chemin de l’école s’envisage sereinement, à Sippenaeken, c’est bien plus compliqué.

    DIFFICILE À PLOMBIÈRES AUSSI

    « À Plombières, le village le plus proche, la situation est compliqué aussi. Même si l’école n’est pas menacée, le nombre d’élèves diminue sans cesse. Là, je pense qu’il va falloir que l’on s’adapte avec par exemple des classes de 1,2,3 et 4,5,6 », conclut la bourgmestre qui a bien conscience du vieillissement de la population et qui sait que ces soucis pourraient se répéter à l’avenir.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 août 2019.

  • Les mômes à la place des policiers

    Bientôt opérationnelle – à partir du 2 septembre –, l’extension de la crèche communale située dans les locaux de l’ancien commissariat de Plombières accueillait ce samedi ses premiers visiteurs. Des jeunes parents pour la plupart, forcément intéressés par le doublement de capacité de la structure d’accueil existante.

    « Nous offrons à présent un total de 42 lits répartis en trois catégories d’âges » explique Sabine Reep, la directrice. Et de préciser : « Il y a 9 ans, lors de l’inauguration du premier bâtiment, l’ensemble des lits offerts ont été directement oc-

    cupés. Dès lors, nous étions obligés de refuser la moitié des gens qui s’inscrivaient sur la liste d’attente. Il a donc fallu d’emblée songer à agrandir puisqu’il n’y avait pas place pour tout le monde ! » La construction d’une nouvelle antenne de police sur le site de la maison communale a fort heureusement libéré, l’année passée, une partie des locaux de l’ancien lycée plombimontois, aujourd’hui magnifiquement transformés. Du coup, en tous les cas pour l’instant, il reste quelques lits de disponibles dans cette double implantation (l’ancienne et la nouvelle) d’une seule et même crèche baptisée « Le Petit Môme », du moins chez les « grands » à partir de l’âge de 22 mois.

    Le montant dépensé par la commune pour finaliser cette réalisation s’élève à 535.000 € sur fonds propres, étant entendu que les six équivalents temps plein du personnel sont, eux, subsidiés à 100 % par l’One sans oublier ni le mi-temps d’infirmière ni le mi-temps de la directrice !

    F.H. dans LA MEUSE VERVIERS du 12 août 2019.