Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Enseignement - Page 5

  • Message d’amour et de paix…

    Jeudi 20 février dernier, c’était un Jeudi des femmes un peu particulier à Gemmenich…

    Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.51.pngProfitant de son passage en Belgique, l’école Maria-Hilf a eu le privilège d’accueillir en ses murs une dame hors du commun.

    De renommée internationale et fervente militante pour la paix, nommée Docteur honoris causa à plusieurs reprises et ayant reçu de nombreux prix pour son engagement sans limite, Maggy Barankitse (qui allait donner le soir une conférence en l’église de Hombourg au sujet des conflits au Burundi) a pu faire un détour par cette école de la commune.

    Accompagnée par une membre de REMA Burundi, elle fut accueillie au son des djembés, avec des chants aux sonorités africaines entonnés par près de 200 élèves.

    Avec ceux-ci, elle aura pu partager sa vie, sa lutte et son combat pour la paix dans son pays natal, le Burundi.

    Comme le disait Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Par cette visite à l’école Maria-Hilf, Maggy aura transformé cette citation en actes !

    Les échanges riches, touchants, poignants avec les petits comme les grands resteront certainement dans les mémoires de chacun.

    Un témoignage exceptionnel, dans un respect immense !

    Elle aura pu partager avec eux sa force et son énergie qui lui ont permis de pardonner ses ennemis…

    Comment trouver les ressources qui permettent de pardonner celui qui a fait du mal ? Comment dépasser ce sentiment de haine, de rage, de rancune pour vivre ensemble, dans la paix ?

    A une bien moindre échelle, ce genre de situations conflictuelles se vit au quotidien dans nos écoles, dans les classes, dans les cours de récréation, nous sommes régulièrement confrontés à de la violence, qu’elle soit verbale ou même physique… Son témoignage rempli d’humanité a montré aux enfants qu’il est possible, en parlant, en s’écoutant, d’envisager des pistes pour rétablir la paix…

    Merci Maggy pour cette leçon de vie !

    Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.37.png

    Lire la suite

  • Achat d’un terrain pour agrandir l’école

    Ce mardi au conseil communal de Plombières, on a voté l’acquisition d’un terrain de 14.000m2 . Celui-ci est situé juste derrière l’école de Montzen et on devrait y construire une annexe à l’école communale.

    L’école communale de Montzen connaît un beau succès. Le village est en pleine expansion, beaucoup de jeunes s’y sont installés récemment et ils aimeraient tout naturellement que leur progéniture puisse apprendre à lire et écrire au sein du village. L’école fonctionne si bien que les autorités communales craignent que d’ici quelque temps, elle ne soit saturée.

    Afin de continuer à accueillir au mieux les charmants bambins, la commune a décidé de construire une annexe à l’école. Par chance, juste derrière cette fameuse école, il y a un terrain de 14.000m 2 sur lequel il est possible de bâtir. La commune a voté, au conseil communal de ce mardi, l’acquisition du terrain en question.

    Celui-ci va coûter la bagatelle de 209.629 euros. Un investissement pour le futur des jeunes de Montzen. « On pourra l’occuper dès le premier juillet. Et on est en train d’établir des plans pour y construire la future annexe », nous détaille Joseph Austen, l’échevin de la Gestion des bâtiments communaux dont l’envie est de commencer à travailler le plus vite possible.

    « Pour les maternelles, actuellement il y a des conteneurs, mais ils commencent à être à la limite de l’utilisable. Il faut vraiment qu’on commence les travaux dès que ce sera faisable. On a un besoin urgent de place pour cette école. » Cet achat de terrain, qui jusque-là était en friche, est donc une très bonne nouvelle pour les Plombimontois. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2020.

  • Des repas chauds à l’école de Gemmenich

    2020 sera l’année du bien-manger dans la commune de Plombières. Désormais, des repas chauds seront servis aux enfants et c’est à Gemmenich, dans l’école communale, que l’expérience a été menée pour la première fois ce mardi. Un second repas est prévu le vendredi.
    « Il s’agit d’un projet pilote initié dans cette école suite à la volonté, qui date déjà de quelques années, du comité de parents de remplacer les traditionnels repas “frites” et “pâtes” par un repas plus équilibré », explique la bourgmestre, Marie Stassen. « Nous avons signé le Green Deal en janvier 2019 mais comme nous n’avons pas de cuisine communale, nous nous sommes associés à l’intercommu- nale Inago qui fournit déjà les repas à notre CPAS », poursuit la bourgmestre. « Du côté des cuisines d’Inago – NDLR : l’intercommunale qui fabrique les repas – des réunions sont en cours pour améliorer encore et toujours l’offre par des repas issus de produits toujours plus locaux et générant toujours moins de déchets. Certes, tout n’est pas possible, mais la politique des petits pas est en marche et porte ses fruits », ajoute la Commune dans un communiqué. « Cette initiative constitue d’ailleurs une plus-value tant pour la santé que pour l’éducation à une alimentation plus saine et durable. »
    C’est donc à Gemmenich que les premiers repas – 50 – ont été servis ce mardi. « On a choisi cette école car c’est la seule de la commune qui proposait déjà des repas chauds », précise Marie Stassen. « En outre, l’école avait déjà les infrastructures et le matériel nécessaire. » Les enfants ont pu profiter d’un cordon-bleu, accompagné de chou-fleur et de pommes de terre. Un menu visiblement fort apprécié. Du côté de la Commune, on estime que la demande devrait augmenter le mois prochain car de « nombreux retardataires ne s’étaient pas inscrits à temps ce mois-ci ».
    Pour le moment, il n’y a que cette école qui profite de cette initiative mais, dans le futur, rien ne dit que d’autres écoles ne verront pas Inago venir servir des repas chauds. « Ce projet se poursuivra à Gemmenich jusqu’à la fin d’année et devrait continuer ensuite. Pour les autres écoles, il faut que l’infrastructure le permette. Pour la construction de la nouvelle école d’Hombourg, on va prévoir une cuisine dès le départ par exemple. »

    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 janvier 2020

  • L’école fermée à cause de l’incendie

    L’incendie qui a touché l’école primaire Saint-Joseph ce jeudi matin a été rapidement maîtrisé. Néanmoins, une partie de l’école primaire ne sera pas ouverte ce jeudi. Les enfants qui viennent à l’école Saint-Joseph (à ne pas confondre avec la communale, qui se trouve dans la même rue), pourront être accueillis dans une autre aile de l’école, nous explique Quentin Grégoire, commandant de la zone de secours Vendre, Hoëgne et Plateau.

    Selon Frédéric Vaassen, officier de la zone 4, le feu a pris dans la chaufferie, au niveau du coffret de la chaudière, et a couvé longtemps. Une lance haute pression a été mise en œuvre. Les dégâts étaient essentiellement dus à la fumée et à la suie qui s’est répandue dans les couloirs. Des hommes des casernes de Plombières, Welkenraedt et Limbourg sont intervenus.

    Le bourgmestre, Jean-Luc Nix, qui était sur place, souligne que les locaux ont été touchés à des degrés divers, mais qu’il faudra bien aérer et nettoyer. Un expert doit descendre sur les lieux pour évaluer l’étendue des dégâts.

    Ce sont surtout les élèves de maternelles et de 1ère, 2ème et 3ème primaires qui ont été touchés par cet incendie, soit environ 200 enfants. « Quand les parents ont amené leurs enfants ce matin, on leur a expliqué le problème. Ils pouvaient soit les reprendre – ce que la plupart ont fait –, soit les laisser à l’école car nous assumons un service de garderie », explique Roger Stassen, directeur du Pouvoir Organisateur. En outre, la veillée de Noël des maternelles est annulée, les bâtiments étant inaccessibles. 

    Y.B. & J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 décembre 2019.

  • 3 écoles de la région dans le projet BeWaPP

    Capture d’écran 2019-12-12 à 10.02.08.pngEn région verviétoise, l’école communale de Montzen, le Collège Royal Marie-Thérèse (CRMT) à Herve et l’école communale de Ligneuville-Pont-Bellevaux à Malmedy ont été choisis le 26 novembre parmi 50 écoles retenues en Wallonie afin de participer au projet de labellisation « École Plus Propre ». Les écoles à Plombières et à Herve vont être suivies par l’intercommunale « INTRADEL », tandis que l’école à Malmedy va être suivie par l’Intercommunale « Idelux environnement ».

    « Une école plus propre, explique Mélanie Dussart, chef de projets éducatifs chez Be WaPP, c’est une école qui met tout en œuvre pour réduire ses déchets avant qu’ils ne rentrent pas dans l’établissement, par exemple en incitant les parents à équiper leur enfant d’une boîte à tartines et d’une gourde. C’est également une école qui permet aux enfants de trier efficacement leurs déchets pour qu’ils soient recyclés. Enfin, c’est une école qui prend les mesures adéquates pour éviter que les déchets ne se retrouvent pas au sol, que ce soit dans l’école ou en dehors ». Le grand plus du projet est que chacune des 50 écoles sélectionnées vont être accompagnées sur le terrain. Des animateurs vont leur expliquer la méthodologie développée ainsi que les critères à remplir pour obtenir, en fin d’année, la labellisation “École Plus Propre ”.