Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jogging et trail - Page 4

  • Sylvia et Robert Pinckaers au Marathon de Rotterdam

    Très belle performance pour Robert Pinckaers et son épouse Sylvia au Marathon de Rotterdam dimanche dernier.

    Dans sa catégorie des plus de 50 ans, Robert Pinckaers a parcouru la distance du marathon en 3 heures 15 minutes et 18 secondes. Il s'est ainsi classé 1341me sur les 12811 concurrents classés).

    Son épouse Sylvia a réussi le temps de 59 minutes et 20 secondes sur la distance de 10,50 km. 

    Ils étaient accompagnés d'amis dont vous trouverez les résultats ici.

  • Olivier Remacle s'est imposé sur 21 km au Trail du Hérisson

    Le week-end passé était dédié à la course nature. Samedi avait lieu la première édition, très réussie, du jogging du fort de Chaudfontaine. Un parcours sélectif de 10 Km a vu la victoire de l’excellent Benoît Lambotte, sa première depuis longtemps, devant Jean-François Charlier, le spécialiste du trail qui faisait l’impasse sur l’épreuve du lendemain. Effectivement, dimanche, au trail du Hérisson, une manche du challenge Cours La Province, dans la région fouronnaise, c’est Olivier Remacle (Montzen) qui prenait le meilleur sur Patrick Dortu, sur le 21 Km tandis que Jo Vrancken gagnait les 10 km. Enfin Amaury Paquet, dans son jardin, a remporté le jogging de Charneux et a pulvérisé, accessoirement, le record de l’épreuve. 

  • 6ème jogging

    Le comité d'action de la Société Royale "L'Harmonie" de Gemmenich organisera le 6ème jogging de la commune de Plombières le samedi 3 octobre à Gemmenich.

  • 1ère édition du Jogging de Hombourg

    Jogging.jpg

    Cette première édition du jogging de Hombourg se déroulera le samedi de la kermesse à la Salle St Brice (Rue de Belven - Hombourg Haut). L'événement comprendra deux épreuves, une (gratuite) pour les enfants de primaire sur un parcours de +/- 1500 m et l'autre pour les adultes et adolescents de plus de 12 ans sur un parcours qui devrait faire +/- 7,8 km. Après l'effort, le réconfort avec la soirée de la kermesse 2015.

    Une reconnaissance de ce jogging est organisée ce mercredi 22/7 à 19 h. RDV devant la salle. Une collation sera offerte à chaque participant.... 

  • Non à l’asphaltage total de la ligne 38

    PAYS DE HERVE – MOBILITÉ 

    20140727_492.gif

    Déjà lancée puis abandonnée en 2006, l’idée d’asphalter la ligne 38 entre Melen et Hombourg est réapparue ces derniers mois. Un collectif d’opposants à l’asphaltage de la piste en cendrée, baptisé «Nous sommes la ligne 38 », a vu le jour. Plutôt que s’opposer à tout, il propose une solution intermédiaire.

    Leur idée, c’est d’asphalter la moitié de la piste actuelle entre Melen et le fort de Battice, le tronçon le plus densément peuplé. Puis de laisser une piste en revêtement doux et perméable de 3 mètres entre le fort de Battice et Hombourg, avec néanmoins un trottoir en asphalte d’1,5 mètre dans les tronçons « urbains » d’Aubel et Thimister. Voilà ce qu’ils proposent dans un toutes-boîtes qui sera distribué la semaine prochaine dans les communes d’Aubel, Thimister- Clermont et de Plombières.
    « Nous avons décidé de faire ce toutes-boîtes parce que depuis 6 mois qu’on discute de ce projet, on s’est rendu compte que beaucoup de personnes n’étaient pas au courant. Et quand on en parlait avec elles, elles étaient généralement de notre avis », explique Stéphane Willemsens, pour « Nous sommes la ligne 38». «En tout cas les gens ne se plaignent pas de l’état de la ligne 38. Les usagers ne sont donc pas demandeurs d’un asphaltage ! »
    La ligne 38, c’est l’ancienne ligne de chemin de fer du pays de Herve, qui reliait autrefois Chênée à Plombières. Elle est en cendrée, un revêtement perméable et « doux » pour les articulations, et fait le bonheur de nombreux cyclistes, coureurs, cavaliers et promeneurs. Mais en décembre dernier, nous vous révélions que le Service Public de Wallonie (SPW) et les com
    munes se dirigeaient vers un asphaltage, pour que ce Ravel soit utilisable par tous les temps, notamment pour permettre aux élèves de se rendre à l’école.

    Mais cette solution ne fait pas le bonheur de nombreux utilisateurs quotidiens. Clubs de vététistes, de marcheurs et de cavaliers, jeunesses, écoles... ne veulent pas que la ligne 38 perde son charme particulier et sa convivialité. Le projet du SPW évoque la création d’une bande asphaltée d’environ 2,50 m avec une bande plus « molle » de 1,5 mètre de Melen à Hombourg. « On comprend que la cendrée ce n’est pas pratique, c’est très salissant. C’est pourquoi on propose entre le fort de Battice et Hombourg de remplacer la cendrée par un autre matériau comme de la dolomie, du schiste concassé... Presque tous les chemins sont déjà asphaltés au pays de Herve », poursuit Stéphane Willemsens. 

    Ils espèrent arriver à un accord avec les communes et le SPW.

    B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 15 juin 2015