Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Logement - Page 4

  • Aucun logement social à créer à Plombières

    Avec 40.000 ménages en attente, les besoins en logements sociaux sont grands. Un schéma de développement régional réalisé au niveau wallon identifie les zones de construction les plus pertinentes, au regard des demandes, de l’emploi, des services.

    Un accroissement net de 12.000 nouveaux logements publics d’ici 2024 : c’est l’objectif que s’est fixé le gouvernement wallon. Mais où créer ces nouveaux logements ? Le centre d’études en habitat durable (CEHD) a mis sur pied un schéma de développement régional du logement public qui identifie les communes où il serait pertinent de créer du logement public d’ici 2030, en tenant compte des pôles d’emploi et des services. Selon le centre, le parc de chaque commune devrait être égal à 1,5 fois la demande pour couvrir celle-ci.

    Résultat ? 92 communes ont été identifiées comme pertinentes pour accueillir de nouveaux logements sociaux. Avec un total de 8.961 logements. 

    Aubel figure sur la liste avec 7 logements à créer, tandis que Plombières n'y figure pas comme Charleroi, Mouscron, Quiévrain, Boussu et Spa... « Cette situation résulte du fait que ces communes possèdent déjà à l’heure actuelle un nombre de logements équivalent à 1,5 fois le nombre de candidatures. Remplissant déjà l’objectif de couverture, elles ne doivent pas créer de nouveaux », indique-t-on.

    D'une double page à lire dans LA MEUSE du 18 septembre 2019.

  • Nouveau président pour NOSBAU

    Chez Nosbau, la société de logements sociaux active sur l’arrondissement (pour les communes de Welkenraedt, Baelen, Plombières,Capture d’écran 2019-06-07 à 08.12.18.png Aubel et ThimisterClermont), la présidence sera désormais assurée par le maïeur de Thimister, Lambert Demonceau (MR). La vice-présidence sera attribuée à un social-chrétien germanophone, dont le nom n’est pas encore connu.

  • Réaction du propriétaire

    Comme la loi l'y oblige, LA MEUSE VERVIERS publie le droit de réponse que lui a envoyé Emmanuel Paquot, suite à l’article publié Capture d’écran 2019-05-09 à 08.08.37.pngdans La Meuse Verviers le 3 mai dernier intitulé « Il faut retrouver un logement à Jean, 83 ans ».

    M. Paquot termine sa réaction en ces termes: " Quand mad Peiffer mène pendant 2 ans une enquête sur mes propriétés, qu’elle aille alors jusqu’au bout dans son explication. Je tiens donc que le chapitre ‘’le propriétaire réagit’’ soit ainsi complété. Il n'y avait donc pas de problème de salubrité pour ces logement n° 20A10 et n°.20. ».

    La rédaction de LA MEUSE VERVIERS répond point par point aux arguments développés par M. Paquot.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mai 2019.

  • Il faut retrouver un logement à Jean, 83 ans

    Le propriétaire de l’octogénaire a décidé de ne pas renouveler son bail ; il risque de se retrouver à la rue.

    Cornelius Kalthof se mobilise depuis plusieurs mois pour venir en aide à Jean, 83 ans, un de ses anciens voisins lorsqu’il habitait Boffereth à Plombières. Si l’octogénaire est en difficulté, c’est parce qu’il doit d’urgence trouver un nouveau logement. Son propriétaire a décidé, il y a quelques mois, de ne pas renouveler le bail de la maison qu’il occupait depuis 67 ans.

    D'une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 mai 2019.

  • NOSBAU IMPACTÉ

    C’est à une très large majorité, 21 voix pour et deux contre, que les parlementaires germanophones ont approuvé les projets de décrets qui institutionnalisent le transfert de l’aménagement du territoire, du Logement et de l’Énergie.

    En matière de logements sociaux, la Communauté germanophone devrait mettre un terme à l’actuel système à points qui régit l'attribution des logements sociaux.
    Le transfert de la compétence du logement impactera ainsi l’agence immobilière sociale Tri-Landum ou encore la société de logements publics Nosbau qui concernent des communes germanophones et francophones.
    Les communes francophones d’Aubel, Baelen, Plombières, Thimister-Clermont et Welkenraedt ont, dans ce cadre annoncé qu’elles rejoindraient le Foyer Malmédien.

    D'une information BELGA à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 2 mai 2019.

     

    Lien permanent Catégories : Logement