Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Logement

  • Le logement insolite de Frédéric Lex et Aléna Deckers

    Capture d’écran 2021-10-12 à 10.21.53.pngFrédéric Lex et Aléna Deckers achèvent leur premier logement insolite, "la maison pour enfants".

    Un article de FRANCE FOUARGE à lire dans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS du 12 OCTOBRE 2021;

  • Un gîte insolite à la gare

    Capture d’écran 2021-10-01 à 09.19.52.jpgAprès deux ans de chantier, la transformation de l’ancien château d’eau de la gare de Montzen en un gîte insolite est enfin terminée. Un logement kids friendly entièrement pensé pour les petits et les ados et tout droit sorti des rêves d’un couple de Plombimontois.

    Une page d'OCÉANE GASPAR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er octobre 2021.

  • Aides financières dans la région verviétoise

    Capture d’écran 2021-07-28 à 11.21.42.pngNos cités, qui couvre les communes d’Aubel, Baelen, Plombières, Thimister et Welkenraedt, n’a eu que 2 logements à évacuer ; la société ne recevra dès lors que 96.154 €.

    Une information de la LA MEUSE VERVIERS du 28 juillet 2021.

  • Logement insolite à Montzen

    Capture d’écran 2021-06-05 à 10.08.36.pngUne page de Pierre Lejeune à lire dans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS du 5 juin 2021.

  • Une centaine de logements rénovés

    Nos Cités, anciennement Nosbau, se voit, elle aussi, attribuer un subside de 3.502.500 euros qui servira à la Capture d’écran 2020-07-17 à 08.02.16.pngrénovation d’une centaine de logements. « Ils sont principalement situés sur le territoire des communes de Plombières et Welkenraedt, où nous comptons le plus grand nombre de logements », explique Lambert Demonceau, le bourgmestre de Thimister et président du conseil d’administration de Nos Cités. « Ces travaux de grande ampleur s’étaleront sur plusieurs années mais pour l’automne, nous rentrerons une liste avec les logements à rénover », indique le président qui souligne que « cela fera probablement du bien au secteur et aux entreprises qui souffre actuellement de la crise du coronavirus ».

    Outre la relance économique, c’est au portefeuille des locataires que ces rénovations devraient faire du bien. « Si notre parc est encore en relativement bon état, beaucoup de logements ont été construits dans les années 70-80, lorsque les questions de consommation énergétique ne se posaient pas encore. Il est primordial pour nous d’entretenir le bâti existant avant d’envisager d’autres projets novateurs », conclut Lambert Demonceau.

    D'une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 juillet 2020