Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TV

  • EDITION 2020 DU BEAU VÉLO DE RAVEL à Plombières

    Le tournage a eu lieu les 6 et 7 août derniers avec Adrien Joveneau et David Jeanmotte.
    L'émission radio sera diffusée le samedi 15 août à 16h00 sur Vivacité, tandis que l'émission TV est exceptionnellement diffusée après les courses cyclistes, c'est-à-dire vers 17h10 sur la Une (RTBF).

  • Ce virologue a une solution pour que les gens respectent le confinement "à la lettre"

    Benoît Muylkens, virologue à l'Université de Namur (UNamur), a expliqué sa solution pour que les gens respectent le confinement "à la lettre" sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

    Les mesures de confinement, entrées en vigueur le 18 mars dernier à la suite d'une réunion du Conseil national de sécurité, ont été prolongées jusqu'au 19 avril, soit le dimanche de fin des vacances de Pâques, ont confirmé vendredi soir plusieurs participants à la réunion.

     

    Malgré tout, ce confinement n'est pas souvent respecté par de nombreux Belges qui sortent encore de chez eux ou reçoivent des proches à dîner. Benoît Muylkens, virologue à l'Université de Namur (UNamur), a une solution "pour que les gens prennent conscience de l'importance du confinement": "Si on étend la capacité de diagnostic, les gens vont respecter le confinement à la lettre. Dire à quelqu'un qu'il doit rester confiné alors qu'il est porteur asymptomatique (qui ne présente aucun symptôme clinique, ndlr) et qu'il ne reçoit aucune preuve que le virus est dans sa commune, dans son village ou dans sa famille, il va faire un confinement avec un certain compromis, il ne le respectera pas à la lettre. Mais lorsqu'on étend le diagnostic de manière plus générale, les gens vont respecter de manière beaucoup plus stricte. Et ce confinement beaucoup plus strict fera que les porteurs notamment asymptomatiques cesseront les chaînes de transmission. Donc, je crois que le renforcement de la capacité de diagnostic renforcera les effets du confinement".

  • Victime d’homophobie de la part de ses voisins

    Chaque jour, il sort de chez lui pour aller travailler avec la boule au ventre. La peur de croiser un de ses voisins qui aura une insulte à lui jeter au visage. « Sale Pédé, pédophile »… Jérémy Gerckens est homosexuel et, visiblement, cela gène certains de ses voisins qui ne manquent pas une occasion pour le rabaisser au quotidien. Un calvaire pour le Plombimontois de 21 ans, à tel point que toute la famille a décidé de déménager pour ne plus avoir à vivre ça.

    Capture d’écran 2017-10-26 à 08.40.18.png

    Une page de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2017

  • Excursion à Louvain

    L'asbl ESPACE CULTURE propose une excursion à Louvain le jeudi 11 mai 2017.