Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cinéma

  • Bouli Lanners a chopé le virus

    L’acteur et réalisateur liégeois Bouli Lanners est sur la voie de la guérison après une dizaine de jours de Covid-19. Mais il avoue : « J’ai très peur, car on peut se le choper deux fois. » Pourtant, il avait pris mille précautions, mais le dernier jour de tournage de son prochain film semble avoir été celui de la contamination.

    « Ma femme et moi, on est malade : on a chopé le virus. On en est à la onzième journée » : l’acteur et réalisateur Bouli Lanners est aussi une des victimes de ce satané virus. « Mais le pic de dangerosité est passé », en ce qui le concerne, rassure-t-il. « Tout a été fait par téléphone », explique le Liégeois d’origine calaminoise, mais tout concourt à dire qu’il a bien été victime du Covid-19.

    Dun article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 mars 2020

  • Quand l’Harmonie de MORESNET fait son cinéma !

    Le samedi 2 mai 2020, la SOCIETE ROYALE d’HARMONIE de MORESNET sera sous les feux des projecteurs pour ce concert exceptionnel mettant en lumière des extraits de chefs-d’œuvre cinématographiques interprétés en musique et projetés sur grand écran !

    Le groupe vocal féminin AQUAR’ELLES partagera l’affiche de cette soirée, offrant ainsi une couleur musicale supplémentaire à ce concept !

    Dans une ambiance feutrée de cinéma d’antan, retrouvez la magie et l’émotion de « Dragons », « Bohemian Rhapsody », « Gladiator », « Robin Hood », « La La Land », « The Polar Express » et bien d’autres !

    Les réalisateurs – Mathieu Michel pour le chœur et Yannick Plumacher pour l’orchestre –, les acteurs et techniciens vous invitent tous à partager notre grande « première » pour le plus grand plaisir de vos yeux et vos oreilles !

    Attention, le clap de début est prévu pour 20h !

    Rendez-vous le 2 mai dans les studios du Centre Culturel de Welkenraedt (Rue Grétry 10, 4840 Welkenraedt) !

    Vos tickets de prévente sont disponibles dès le 6 janvier 2020 auprès du secrétaire de l’Harmonie, Ralf Lutterbach (Rue du Parc 13, 4850 Moresnet), au prix de 12€ (prix à la caisse : 15€ – gratuit pour les moins de 13 ans).

    Pour toute info ou réservation de cartes : tél. 0495/12.27.45 ou via e-mail : ralf.lutterbach@hotmail.com.

    Visitez aussi notre site web : www.harmoniemoresnet.com

  • Ciné-club à Moresnet

    CINECLUB FAMILIAL

    27/12 - Projection du film "Comme des bêtes 2"

    Salle Viaduc de Moresnet dès 13h30
    (Rue du Village - 4850 Moresnet)

    Entrée gratuite et sans inscription

     

  • Bouli Lanners a joué sur le parvis de Notre-Dame de Paris

    Bouli Lanners a tourné deux mois, l’automne dernier, dans « Notre-Dame de Paris », film de fiction racontant un concours d’architectes. Très affecté, il estime qu’avec l’incendie de lundi, c’est « un monument qui fait partie de notre histoire disparaît ».

    Notre-Dame de Paris est un monument auquel tient d’autant plus le Calaminois d’origine, et désormais Liégeois, Bouli Lanners qu’il a tourné deux mois pour un film intitulé… « NotreDame de Paris », en octobre et novembre 2018. Un long-métrage en cours de montage. À l’affiche, on trouvera aussi la réalisatrice, Valérie Donzelli, Pierre Deladonchamps, Virginie Ledoyen, Philippe Katerine… L’histoire d’un concours d’architecture dans laquelle le monument le plus visité en France tenait un rôle vedette. Nombre de séquences ont été tournées sur le parvis.

    « Je suis particulièrement sensible au patrimoine », explique Bouli Lanners, qui a acquis cette fibre artistique au cours d’esthétique donné par un père oblat lors de ses études secondaires à Gemmenich (Plombières).

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 avril 2019.

  • Bouli Lanners dans un nouveau film sorti hier


    "A 53 ans, Bouli Lanners adore les rôles contre nature et est un vrai caméléon. Dans « Troisièmes Noces », de David Lambert, il est gay et fait un mariage blanc avec une Africaine…" écrit Gaëlle MOURY dans LE SOIR du 13 juin 2018.