Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Enfants

  • Le docteur Devos répond aux questions du conseil communal des enfants de Plombières

    Ce jeudi 21 janvier 2021, le Conseil communal des Enfants de Plombières a vécu une expérience inoubliable. 

    En effet, le Docteur Philippe Devos, médecin-chef de service anesthésie au Mont Legia à Liège et présent de manière régulière dans les médias, a accepté de répondre à toutes les questions que les jeunes conseillers plombimontois se posent au sujet de la crise du coronavirus que nous vivons actuellement. 

    Le dialogue a évidemment été organisé en vidéo-conférence, dans le respect le plus strict des mesures d’hygiène, même si nos jeunes émanent tous de l’enseignement primaire. 

    Durant près d’une heure et demie, les questions ont fusé, et Monsieur Devos a répondu sans tabou, en toute simplicité et avec beaucoup d’humanité.  Les interrogations des jeunes sont nombreuses, et concernent tant le virus en lui-même que le vaccin qui nous délivrera peut-être de ces mesures contraignantes, mais nécessaires.  Bien entendu, le point de vue personnel de Monsieur Devos a également été entendu, car son expérience et ses connaissances sont déjà très précieuses et en même temps pertinentes, puisque venant de la part d’un jeune papa. 

    Tant les jeunes conseillers, que les membres du Collège communal de Plombières qui ont participé, en présentiel ou en vidéo-conférence, à cet échange passionnant, ont particulièrement apprécié les précisions apportées aux interrogations de tous les participants ! 

    Pour toutes celles et ceux qui désirent en apprendre davantage sur cette pandémie ou qui sont tout simplement curieux de voir comment concilier apprentissage et réalité virtuelle, rendez-vous sur notre chaine via le lien suivant : https://youtu.be/ZmWA_XZZUc0

  • Enquête concernant les activités destinées aux enfants âgés de 2.5 à 12 ans.

    S’étant récemment engagée dans la dynamique de l’Accueil Temps Libre (ATL), la commune de Plombières lance une vaste enquête afin de mieux cerner les besoins des parents et des enfants en matière d’accueil extrascolaire (anciennement « garderies scolaires ») et d’activités de loisirs.

    Le questionnaire destiné aux parents existe en 2 versions, express (5 minutes) et détaillée (30 à 40 minutes), afin que chacun puisse y répondre en fonction du temps dont il dispose.

    Ce questionnaire, ainsi que celui destiné aux enfants, sont accessibles via ce lien : https://www.plombieres.be/fr/ma-commune/enseignement%20jeunesse%20enfance/accueil-temps-libre

    Les réponses récoltées orienteront les axes prioritaires d’amélioration de l’accueil sur le territoire plombimontois durant les 5 prochaines années.

    Faites-vous donc entendre. C’est le moment !

    Pour plus d’informations sur l’Accueil Temps Libre : atl@plombieres.be ou 087 78 91 53

  • Emballe ton lunch !

    Dans le cadre des actions locales de prévention en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et votre Commune sont heureux d’offrir une alternative zéro déchet aux emballages jetables pour le lunch de vos enfants.
     
    Il permet d’emballer les tartines, sandwichs ou autres collations et d'éviter ainsi l'utilisation d’emballages jetables à usage unique.
     
    Retrouvez ci-dessous les instructions d'utilisation : https://www.intradel.be/.../redu.../emballe-ton-lunch.htm...

  • Soutien au personnel des maisons de soins par le Conseil communal des Enfants de Plombières

    Ce mercredi 16 décembre 2020, les jeunes conseillers plombimontois ont apporté aux trois différentes maisons de soins de l'entité , à savoir la Maison Pannesheydt de Montzen, ainsi que le home Regina et la clinique Saint-Joseph de Moresnet-Chapelle, les panneaux que les élèves des écoles primaires de Plombières ont confectionnés.  Il s'agissait, d'après l'idée d'un membre du Conseil communal des Enfants, de montrer à tous ceux qui vivent ou travaillent dans ce milieu, les aides-soignant(e)s, les infirmiers(ères), le personnel administratif, les cuisiniers(ères), les responsables, les bénévoles, les techniciens, les résidents, etc., que les jeunes pensent très fort à eux.  Si, dans les circonstances actuelles, une présence physique avec les résidents est naturellement proscrite, les responsables ont chaleureusement accueilli le Conseil communal des enfants devant chaque établissement.  Les jeunes conseillers ont ainsi pu exprimer leurs intentions et remettre les panneaux réalisés.  Ceux-ci seront affichés durant plusieurs semaines dans les lieux communs des maisons de soins.  Tant les résidents que leurs rares visiteurs pourront les admirer durant ces fêtes de fin d'année.  Ce projet a pu être concrétisé rapidement grâce à la collaboration du CCE et des enseignants, avec leur direction, des écoles primaires de Plombières.  La joie, la fierté et l'émotion présentes lors des remises des panneaux était palpable et même visible sur le visage tant des responsables des maisons de soins que des jeunes conseillers, accompagnés par la Bourgmestre, Marie STASSEN, et l'échevine de la jeunesse, Nadine SCHYNS.

  • Un projet de « dirtpark » pour les BMX

    Un groupe Facebook qui vise à la création d’un « dirtpark » (terrain de BMX freestyle) à Plombières a vu le jour voiciCapture d’écran 2020-12-04 à 08.13.21.png deux semaines. Il est l’initiative d’une mère de famille plombimontoise qui souhaite proposer aux jeunes une infrastructure sécurisée pour pratiquer le dirt, c’est-à-dire des sauts en VTT. Environ 150 personnes ont déjà marqué leur intérêt pour ce projet que la commune compte soutenir.

    Fort méconnu des adultes et d’une frange de la population, le « dirt », c’est-à-dire les sauts à vélo BMX, fait fureur auprès des adolescents, à la recherche de sensations fortes. Pour satisfaire leur besoin d’adrénaline certains n’hésitent pas à aménager, clandestinement, des pistes qui leur permettent de pratiquer leur sport favori. Un comportement qui peut engendrer des nuisances pour l’environnement mais qui peut aussi s’avérer dangereux. D’autres se rendent dans des villages voisins comme Hergenrath, où un dirtpark a été créé, pour s’adonner à cette pratique.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 décembre 2020