Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

automobilisme

  • Directeur au GP F1 de France

    Un Belge qui a un poste en vue, ce n’est pas tous les jours. Et c’est encore moins fréquent quand il s’agit d’un Verviétois qu’on retrouve aux manettes dans un des postes dirigeants d’un méga-événement comme le Grand Prix de France de Formule 1. Or, c’est ce qui arrive à Alain Charlier, d’Henri-Chapelle.

    Alain Charlier provient d’HenriChapelle. Ses études ne le prédestinaient pas à se retrouver directeur d’exploitation d’un GP de F1 : il est licencié en sciences politiques. Il a effectué ses candis à Namur, puis a terminé par une licence à l’ULB. Encore étudiant, il vient renforcer les équipes au GP de F1 de Francorchamps et s’y fait remarquer par son efficacité. Le voici bientôt homme de confiance d’André Maes, le M. F1 à Francorchamps, très proche de Bernie Ecclestone. La F1 revenue en France en 2018, on pensera dans ce pays à lui proposer de participer à son redéploiement.

    Dans ces fonctions, en Belgique, Alain Charlier a eu l’occasion de croiser des vedettes de la F1. Celui qui l’a le plus impressionné ? Michael Schumacher. « Il avait une véritable aura ». Il pointe aussi Lewis Hamilton et le pilote australien Daniel Ricciardo. « Lui, il illumine toute la pièce par son sourire » Pour autant, il n’a jamais été amené à se glisser dans une F1. « D’ailleurs, je n’ai pas le gabarit : je fais 1m90 et je pèse 95 kilos. Et je n’ai jamais fait de course. Juste une fois du karting ». De plus, « il faut le temps et l’argent… »

    D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juin 2019

  • Un parking de co-voiturage en projet

    On a discuté du budget 2017 lors du conseil communal de Plombières.

    Et parmi les projets qui seront mis en œuvre dans le courant de l’année prochaine, il y a notamment la réalisation d’un parking d’éco-voiturage, rue du Casino, à proximité du site minier et de la future zone artisanale.

    Ce parking de co-voiturage n’a évidemment pas pour vocation de concurrencer celui de Battice, situé à proximité des axes autoroutiers.

    HAGEN PAS CONVAINCU

    « Il est évident que la demande à Plombières n’est pas aussi importante que celle à Battice mais il sera situé au centre du village, et sera proche de la zone artisanale » a indiqué Thierry Wimmer. Des explications qui n’ont pas convaincu le socialiste Robert Hagen du côté « co-voiturage » du parking.

    Le bourgmestre a ajouté que, « se situant au croisement des RAVeL, il devrait donc favoriser l’utilisation de moyens de transport doux, tout en répondant également à une série d’autres besoins relatifs au stationnement ».

    Le coût des travaux est estimé à 240.000 euros dont 100.000 eu- ros seront pris en charge par la province de Liège. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 10 décembre 2011

  • Muytjens sera sur le podium en VLN

    Le Championnat VLN a connu son avant-dernière manche dimanche dernier. Parmi les participants à cette Capture d’écran 2016-10-13 à 08.34.00.pngcompétition circuit qui se déroule exclusivement sur le tracé du Nürburgring, Olivier Muytjens, un vrai fidèle depuis quelques saisons. Pour cette 9e manche, le pilote de Moresnet s’est payé une frayeur avec une sortie de piste lors de l’ultime joute des qualifications.

    « Malgré cela, j’ai pu partir de la 3e place sur la grille », rappelle Speed Oli. « Néanmoins, j’ai décidé de m’élancer des stands afin de changer de pneus et passer en « slicks » car la piste était en train de sécher assez rapidement. Un bon choix visiblement puisque toutes les autres Toyota sont entrées après le 1er tour… »

    La joie du team durait 1 heure avec la 1re place et une solide avance. Malheureusement, la poisse rattrapait notre compatriote. « J’ai dû rentrer aux stands pour un problème moteur qui nous a coûté 12 minutes… Résultat des courses, nous avons rétrogradé jusqu’à la 6e place. » À 1 manche du terme, dans une dizaine de jours, le classement final au championnat est déjà figé pour le Belge qui terminera sur la 3e marche du podium. « Ma meilleure position dans un classement allemand », souligne Oli.

    Lire la suite

  • Victoire de Vande et d’Oli Muytjens

    Quelques pilotes de nos contrées se sont distingués ce dernier week-end. À commencer par la belle victoire de Jean-Pierre Van de Wauwer au Rallye des Ardennes.

    « C’est vrai que ce fut une bien belle victoire avec, une nouvelle fois, une vaillante Lancia Beta Monte-Carlo sans faille », déclare Vande qui était épaulé par Valé- rie Lemineur pour la circons- tance. « Nous avons vécu un rallye sans souci et retrouvé des Spé- ciales qui avaient fait notre bon- heur lors de notre participation avec la Skoda WRC. Un vrai régal ! »

    Une satisfaction que le Verviétois compte bien prolonger dès ce dimanche au Rallye de Trois-Ponts. « Même auto mais Eric Marnette comme copilote », confirme Jean-Pierre.

    De l’autre côté de la frontière, c’est d’une manche du Championnat de France Division 2 que la satisfaction est venue. Au Rallye Epernay Vins de Champagne, Michaël Albert et William Mergny se sont distingués. Sur la belle lancée du Spa Rally, le Stavelotain a rejoint le podium final à une très flatteuse 5e place avec sa Mitsubishi Lancer Evo9. Voilà un programme français qui débute plutôt bien pour l’ancien spécialiste du circuit.

    Autre spécialiste du circuit à s’être mis en évidence le week-end dernier, Olivier Muytjens. Sur le circuit du Nürburgring, le pilote de Moresnet a décroché sa 1re victoire en VLN au volant de la Toyota GT86. « On courrait après depuis 2 ans et demi, elle est enfin là », sourit Speed Oli. « J’avais déjà triomphé par 2 fois en VLN avec la BMW mais celle-ci fait particulièrement plaisir après des mois de travail. »

    Une récompense d’autant plus belle qu’elle fut raflée à la régulière au terme d’une course durant laquelle la Toyota du team est passée de la 3e place sur la grille de départ à la 1re dans les ultimes moments de l’épreuve. Voilà qui met la pression sur les autres équipages dès l’entame de la saison.

    « Rendez-vous dès le 29 avril pour la confirmation de cette victoire de tout un team », conclut Oli qui disputera également cette saison le double tour d’horloge du Nürburgring et de Zolder. 

    ERIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 6 avril 2016

  • Royale Harmonie Saint-Joseph en modiovision

     20140727_521_Harmonie-SJ-Hombourg.gif

    La Royale Harmonie Saint-Joseph à la procession à Hombourg en 2014

    Ce dimanche 23 aout 2015, premier passage de la Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg en ...mondiovision!
     
    En effet, les régionaux  amateurs de formule 1 auront remarqué sur leur  écran TV, avec retransmission dans le monde entier que, pour l'exécution de la Brabançonne précédant de quelques minutes le départ du Grand Prix de Belgique de F 1, c'était la Royale Harmonie Saint Joseph de Hombourg qui se tenait sur le tarmac devant les officiels et les pilotes au garde à vous pour l'exécution de l'hymne national belge. 
    C'est assurément la première et sans doute la seule fois  depuis sa fondation en 1922 que l'Harmonie Saint-Joseph de Hombourg aura eu l'occasion de se produire en mondiovision puisque les images du Grand Prix de F1 sont en effet retransmises dans le monde entier.