Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Drogue

  • Trois cultivateurs de cannabis condamnés

    Deux Néerlandais d’origine turque et un Plombimontois de 35 ans ont été condamnés mardi par le tribunal correctionnel de Verviers respectivement à des peines de prison (6 mois et un an avec sursis) et à une peine de travail de 160 heures ou 18 mois de prison à défaut de son exécution pour avoir développé une importante plantation de cannabis. En juin dernier, 480 plants et surtout 42 kilos Capture d’écran 2018-11-21 à 07.40.33.pngrécoltés avaient été découverts dans une habitation située rue de Vaals à Plombières. C’est grâce aux témoignages de personnes ayant vu deux personnes encagoulées pénétrer à cette adresse que la plantation a pu être démantelée. Deux individus résidant aux Pays-Bas ainsi que le locataire des lieux, qui avait sous-loué son bien, ont été interpellés et ont comparu détenus devant le tribunal correctionnel. Les deux Hollandais ont reconnu les faits alors que le trentenaire, condamné en 2016 à 5 ans pour vol avec violence et incendie volontaire, niait toute implication dans cette culture expliquant qu’il avait quitté les lieux en octobre 2017 pour vivre chez sa copine et qu’il avait sous-loué le bien à un certain Tom.

    Or, le parquet a mis en avant qu’il se faisait payer un loyer supérieur à celui qu’il donnait lui-même à son propriétaire, alors qu’il était toujours domicilié à l’adresse et que les compteurs d’eau et d’électricité étaient également toujours à son nom. Il possédait encore les clés alors que les serrures avaient été changées. De plus, il avait annoncé aux voisins des travaux d’aménagements, lesquels seront réalisés aux fins de la culture de cannabis.

    Le parquet a aussi relevé que le Plombimontois avait de nombreux contacts avec les milieux hollandais de la drogue, sans parler de son véhicule découvert à proximité de l’adresse où 480 plants et 42 kilos de cannabis, récoltés par des Polonaises, avaient été découverts. Sa présence a été objectivée 44 jours durant sur Plombières. 

    Une information BELGA publiée dans LA MEUSE VERVIERS du 21 novembre 2018.

  • Il roulait sous l'emprise de la drogue

    LONTZEN 

    Ce samedi matin vers 10h30, la police de la zone Vesdre-Gueule décide de procéder à un contrôle sur la route de Liège, à Lontzen. Les policiers contrôlent un jeune homme de 27 ans originaire de Plombières. Le conducteur répond positivement au test de drogue. On lui a retiré immédiatement son permis pour une période de 15 jours.

  • Plombières, l’eldorado du cannabis

    Capture d’écran 2014-12-05 à 08.25.49.png

    Plombières semble être l’eldorado du cannabis pour un grand nombre de trafiquants hollandais, en témoignent les différentes interpellations de ces derniers mois. Les policiers n’ont eu de cesse de démanteler de grosses plantations de cannabis dont la majeure partie à Plombières.

    Beckers-20121019_010.gif« LES TROIS QUARTS DES PLANTATIONS DÉMANTELÉES ÉTAIENT À PLOMBIÈRES»

    La police de la zone Pays de Herve n’a de cesse de mener des actions de démantèlement de plantations de cannabis du côté de Plombières. Cet engouement des dealers pour cette commune, le commissaire Georges Beckers, de la zone de police Pays de Herve l’a lui aussi remarqué. « Nous avons dressé le constat, comme vous, que c’est essentiellement à Plombières que l’on retrouve des plantations de cannabis » 

    « ON INVITE LES GENS À DÉNONCER TOUS LES AGISSEMENTS SUSPECTS »

    Wimmer-20121019_008.gifDu côté de la commune il n’y a pas vraiment d’action de lutte dans ce domaine. « Nous n’avons pas de maîtrise à ce niveau-là. Nous sommes attentifs et on invite la population à dénoncer tous les agissements suspects qu’ils peuvent  constater. Après, on fait le relais entre le voisinage et la police », explique Thierry Wimmer.

    Extraits d'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2014.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Drogue
  • Une plantation de cannabis de 200 plants découverte à Hombourg, un jeune Allemand interpellé

     HOMBOURG – DROGUE 

    Capture d’écran 2014-11-28 à 08.14.46.png

    Alors qu’elle le suivait depuis déjà quelques semaines, la zone de police pays de Herve a mis la main sur un jeune Allemand, habitant rue Ermend à Hombourg (com- mune de Plombières). Il culti- vait des plants de cannabis chez lui. Il y avait environ 200 plants de cannabis dans cette maison. « Dans cette enquête encore très récente, nous avons entendu un seul suspect jusqu’à présent », explique Isabelle Do- gné, substitut du procureur du Roi en charge du dossier. « Il a été entendu par un juge d’instruction et privé de liberté dans la foulée. Il s’agit d’un jeune Allemand, âgé d’une vingtaine d’années. Je confirme qu’il y avait bien près de 200 plants de cannabis dans cette habitation. L’enquête est toujours en cours pour déterminer s’il y a d’autres suspects. »

    Du côté des habitants de ce lotissement rue Ermend à Hombourg, cette nouvelle ne les étonneCapture d’écran 2014-11-28 à 08.15.07.png pas franchement. Depuis plusieurs mois, certains affirment que la police surveille cette maison et plusieurs plaintes avaient déjà été déposées il y a 6 mois. Selon ces habitants, ils étaient deux à louer cette maison.

    Ils sont décrits comme étant assez sympathiques mais ayant un comportement assez bizarre. On ne les voyait pas de la journée et ils sortaient rarement de chez eux. Le fait de les voir travailler pendant la nuit a interpellé bon nombre de voisins qui ont rapidement suspecté le petit manège même s’ils n’ont jamais pu le confirmer.

      

  • Le Hollandais condamné pour 2 plantations

    En mai, deux policiers de la zone Pays de Herve circulant à Plombières fenêtres ouvertes détectent une odeur de cannabis, au 59, rue de Birken. On y découvre 500 plants. Le locataire, 

    Capture d’écran 2014-10-29 à 10.21.23.pngun Hollandais de 69 ans domicilié à Maastricht, Govert Sipkema, dit louer les lieux pour des gens qu’il ne connaît pas. Il touche 1.000 euros par mois pour ce service, mais n’a rien à voir avec la plantation. Pourtant, les voisins disent voir souvent son fils et sa belle-fille, connus aux Pays-Bas pour trafic de drogue. L’enquête permet de découvrir près de là, au 7 rue Braesberg, une autre maison louée par lui où l’on trouve 455 plants. Il prétend là aussi être rétribué 1.500 euros par mois par des inconnus. Pour Mme Dogné, ministère public du tribunal correctionnel, l’affaire est familiale. Pour son avocate, Me Paulina Dandenne, la version du Néerlandais est plausible. «C’est un petit pensionné, ancien mineur et chauffeur routier, qui s’est laissé convaincre par des individus d’être une sorte d’écran. Il a un casier vierge et ce n’est pas à 69 ans qu’il va se mettre à trafiquer. Il assume ce qu’il a fait, mais ne veut pas endosser des responsabilités qui ne sont pas les siennes. » Elle demandait un sursis. Le tribunal l’a condamné à 30 mois, avec sursis pour les deux tiers, soit 10 mois fermes.