Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Personnalités

  • « Sans jamais la science, on n’arrivera à gagner la guerre du climat »

    C’est le projet fou de trois chercheurs de l’Université de Liège qui lancent une expédition sur le terrain

    Trois chercheurs de l’Université de Liège ont repéré sur la pointe sud du Groenland des vents en continu de 100 km/h de moyenne. «Si on y installait des milliers d’éoliennes, affirmentils, on pourrait assurer de l’énergie verte pour l’Europe entière.»`

    Une page de LUC GOCHEL à lire dans LA MEUSE du 27 janvier 2020

  • Un solide ancrage verviétois au Standard de Liège !

    Saviez-vous, par exemple, que la moitié du Comité exécutif du Standard est composée de Verviétois ? Petit tour d’horizon de ce solide ancrage régional en compagnie d’Olivier Smeets, responsable communication du club liégeois.

    Parmi eux, on trouve le Goétois Pierre Locht, dont nous connaissons l'ascendance hombourgeoise, qui est responsable de l’Académie et membre du Comité exécutif. Présent au Standard depuis 2011, le Goétois Pierre Locht a d’abord occupé la fonction de team manager de l’équipe première pendant plusieurs saisons. Il a ensuite progressivement endossé le rôle de juriste du club.

    « Il allait notamment défendre les joueurs lors de leur passage en Commission à Bruxelles. Ces passages étaient assez médiatisés et il parvenait souvent à de bons résultats pour diminuer les sanctions », explique Olivier Smeets, précisant que depuis lors, Pierre Locht est entré dans le Conseil d’administration du club liégeois.

    « Pierre Locht siège au comité exécutif depuis l’arrivée de Michel Preud’homme il y a deux ans. En même temps que son entrée dans le comité exécutif du club, il a pris la tête de l’Académie Robert Louis Dreyfus, dont il est le directeur. Il gère toute la politique de formation du club en lien avec le département professionnel. C’est un poste clé : le centre de formation, où il y a entre 300 et 350 jeunes, est très important pour le Standard. » Concrètement, il gère une équipe d’une dizaine d’employés à l’Académie et également tous les formateurs, des U8 aux U21. Ceci, sans oublier la section féminine, évidemment.

    Avec Alexandre Grosjean et Pierre Locht, la moitié du comité exécutif du Standard, également composé de Bruno Venanzi et Michel Preud’homme, est issue de la région verviétoise…

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 juin 2020

  • « Un des plus grands moments de ma carrière »

    Capture d’écran 2020-05-19 à 08.28.15.pngJean-Marie Houben a été l’un des artisans du succès de Liège en finale de la Coupe en 1990.

    Il y a 30 ans jour pour jour, le 19 mai 1990, le FC Liège décrochait ce qui reste à ce jour sa seule et unique Coupe de Belgique. Parmi les acteurs de ce match historique disputé à Bruxelles face à Ekeren, il y a le Hervien Jean-Marie Houben. Ce jour-là, il avait été impliqué plus ou moins directement dans les deux buts liégeois et il avait aussi provoqué un penalty. L’actuel Responsable Technique de la Formation des Jeunes à Aubel se souvient parfaitement de ce match, mais aussi de la fête mémorable qui a suivi.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 mai 2020

  • Selon Damien Ernst, la solution pour les déchets nucléaires est connue et se situe... en Flandre

    Ce mardi, le Grand-Duché mettait un coup de projecteur sur la consultation publique lancée par l’Ondraf (organisme public fédéral belge chargé de gérer les déchets radioactifs en Belgique) le 15 avril dernier. Le but de cette consultation est d’inviter la population à donner son avis sur un pré-projet d’arrêté ministériel qui servirait à déterminer les sites potentiels pour enfouir les déchets nucléaires.Capture d’écran 2020-05-14 à 12.35.19.png

    Une cartographie a été réalisée. Il faudra faire des forages et essayer d’identifier le ou les endroits où ces déchets seraient mis en sécurité », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie.

    Pour le professeur d’université, notre pays sait déjà quels sont les meilleurs endroits pour ac- cueillir les déchets nucléaires. « Le meilleur site est situé à Mol (dans le Limbourg). Ils seraient enfouis dans l’argile de Boom. Il est imperméable à l’eau. Cela m’étonnerait très fortement qu’on sélectionne un site sur le territoire wallon. »

    D'un article de NICOLAS DEKIMPE à lire dans LA MEUSE LUXEMBOURG du 14 mai 2020.

  • Les experts belges se mobilisent pour trouver des armes : vaccin, traitements et techniques de dépistage

    Parmi ces 7 experts que cite LA MEUSE dans sa grande enquête publiée dans toutes ses éditions du vendredi 10 avril 2020, nous trouvons un Hombourgeois.

    Benoit Muylkens (41 ans), originaire de Plombières, est professeur à l’UNamur, spécialisé en virologie moléculaire. Avec son équipe, il a mis au point, en mars alors que notre pays manquait de produits réactifs, une nouvelle méthodologie de diagnostic du Covid-19. Une première mondiale qui a permis d’augmenter la capacité de diagnostic, à un moment crucial. Dès sa méthode homologuée, le jeune chercheur a été assailli de coups de fil d’Allemagne, du Canada, d’Algérie...