Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commerce

  • Nouveau marché à Montzen

    Capture d’écran 2021-09-24 à 08.31.24.pngLa commune de Plombières, en collaboration avec l’ADL LontzenPlombières-Welkenraedt, inaugure son premier marché de la transition ce dimanche 26 septembre, sur la placeCommunale de Montzen.

    Un article à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 septembre 2021.

  • "Autant utiliser les cheveux à quelque chose » explique Séverine Houben de l’Hair en tête

    Capture d’écran 2021-09-21 à 08.38.37.pngTout le monde ne le sait pas mais les cheveux, ça se recycle. En région verviétoise, une vingtaine de coiffeurs ont adhéré à la démarche d’Hair Recycle. L’association belge récolte les cheveux coupés par les coiffeurs pour les recycler. Ils pourront contribuer notamment à la dépollution de nos rivières.

    Un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 21 septembre 2021.

  • Un titre pour la boucherie Amarelles

    Capture d’écran 2021-09-09 à 08.09.02.pngLa boucherie Amarelles a reçu le mérite agricole à la Foire de Battice.

    Un article de FRANCE FOUARGE à lire dans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS du 9 septembre 2021

  • Valérie Geron ouvrira un magasin à Gemmenich

    Capture d’écran 2021-08-18 à 08.13.59.pngLe restaurant Les Trois Marronniers, à Gemmenich, est à vendre depuis le début de l’année. S’il n’a pas encore trouvé d’acquéreur, c’est l’établissement eupenois L’Atelier, qui s’y installera les prochains mois. Dévasté par les inondations le restaurateur et organisateur d’événement eupenois va y délocaliser ses activités avec, peut-être, une acquisition des lieux après douze mois.

    Un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 août 2021.

  • Les cafetiers et restaurateurs n’en peuvent plus.

    Capture d’écran 2021-08-13 à 07.40.27.pngPlusieurs cafetiers et restaurateurs de la région ont poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux après avoir reçu une facture de 642,89 euros de la Sabam. Un peu cher pour des institutions qui ont été longuement fermées.

    Chez « M&T », le bar sixties à Plombières, Sabrina Rega, la gérante, n’a pas hésité à dégainer des arguments pour expliquer à quel point elle trouve cette redevance injuste.

    Un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 août 2021.