Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Police

  • Des bodycams pour la police du Pays de Herve

    Ce jeudi soir, le conseil de zone de police du Pays de Herve a voté son budget pour l’année en cours. Parmi les dépenses prévues à l’extraordinaire, on y retrouve l’achat de 12 bodycams pour les policiers, l’achat d’un radar préventif supplémentaire et d’un nouveau radar répressif.

    Un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 27 février 2021 et aussi un article de Caroline BEAUVOIS dans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS de la même date.

  • Des constats "stupéfiants"

    Ce mercredi 3 février, les policiers de la zone de police « Pays de Herve » ont effectué un contrôle de police_PaysdeHerve.jpgroulage sur le territoire de la commune de PLOMBIERES.  

    Sur les 5 véhicules contrôlés, 2 individus conduisaient sous l’influence de drogue. 

    Le plus « stupéfiant » dans cette histoire, c’est qu’il était 09h30 du matin et qu’un des conducteurs était âgé de 49 ans. 

    Les contrevenants risquent une amende de 200 à 2000 euros (à multiplier par 8 en raison des décimes additionnels). 

    Le juge peut  également décider :  

    • D’une déchéance du permis de conduire (jusqu’à deux ans) 
    • De l’obligation de repasser l’examen au permis de conduire 
    • De l’obligation d’effectuer des examens de réintégration c'est-à-dire des examens médicaux et psychologiques afin de déterminer si le conducteur est apte à la conduite 
  • Les contrôles de police se poursuivent

    Malgré la crise COVID, les policiers de la zone de police « Pays de Herve » sont toujours là pour assurer votre sécurité et celle de ceux que vous aimez…

    Ainsi, ce vendredi 29 janvier, nos policiers ont effectué des contrôles routiers aux abords de l’école communale de Moresnet (Plombières) à l’occasion de la sorties des classes. L’objectif était la sécurisation de nos enfants.

    Lors de ce contrôle, un individu a été interpellé alors qu’il conduisait malgré une déchéance du droit de conduire. Son véhicule a été immobilisé sur place.

    Un autre individu conduisait, lui, sous l’influence de stupéfiants. Son permis de conduire lui a été retiré immédiatement pour une durée de quinze jours.

    Ces contrevenants recevront une citation à comparaître devant le Tribunal de police et les sanctions prononcées par le juge pourraient être très sévères.

  • Qui a déjà assisté à un conseil de police? La covid-19 vous offre l'occasion.

    Conseil de police du 17 décembre 2020

    En raison du contexte de crise sanitaire, le Conseil de Police du 17 décembre 2020 se tiendra par visioconférence.

    La séance publique sera tout de même accessible en direct à la population via ce lien.

    Ordre du Jour (526.87 Ko).

     

  • A propos des feux d’artifices en cette période COVID…

    En temps normal, le Règlement Général de Police prévoit en son Art 130 que les tirs de pétards ou de tous matériaux pyrotechniques sont strictement interdits sur la voie publique comme dans les propriétés privées, SAUF autorisation écrite préalable du bourgmestre.
    Un espoir de tirer quelques fusées lors du réveillon confiné ?
    Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres (pensée pour le chien de mémé), I ’Arrêté Ministériel COVID précise bien que l’utilisation d’artifices de divertissement, tant dans le domaine privé que public, est strictement interdite.
    Toutes les catégories d’artifice sont concernées sauf la catégorie F1- qui est peu dangereuse, peu bruyante et destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments, par exemple les bougies d’artifice (comme sur les gâteaux d’anniversaire)-.
    Vous l’aurez compris, cette année, il n’y aura pas de dérogation possible.
    Si néanmoins vous voulez quand même tenter le coup, sachez que vous vous exposez à une amende de 250 €.
    La police veillera au bon respect des règles et verbalisera les infractions constatées.